Les huiles essentielles: Un remède naturel pour guérir divers maux

Les huiles essentielles constituent depuis plus de mille ans un véritable remède naturel pour réduire le stress, guérir les blessures et promouvoir le bien-être général. Les huiles essentielles peuvent s’administrer de manières très différentes ; par voie externe, dite aussi cutanée, (massage), par voie orale, dite aussi interne, (boire) ou par voie aérienne (inhaler).

Les huiles essentielles par voie interne

Pour augmenter leur rentabilité et réduire leur effet irritant, les huiles essentielles sont souvent diluées avec d’autres huiles végétales, de préférence qu’elles soient biologiques, du miel ou à de la mie de pain. Des préparations en gélules en suppositoires ou ovules, aussi bien que des préparations toutes faites type oléocapsules (avec une base d’huile végétale et capsules gastro-résistantes) sont disponibles en pharmacie.

Les huiles essentielles par voie externe

Une des voies préférentielles d’utilisation des huiles essentielles est la voie externe ou cutanée. Elles peuvent être utilisées pour les massages, en crème ou en huile de massage. On peut les mêlées aussi à un lait corporel, une cire ou un onguent.

Le huiles essentielles en diffusion (par voie aérienne)

Les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie depuis des millénaires. Diffuser l’huile essentielle dans l’air est sans doute le moyen le plus efficace pour se relaxer et profiter mieux de leurs vertus pour le bien-être et la santé. Cependant, il faut être vigilant. Toutes les huiles essentielles ne sont pas bonnes à diffuser. Certaines huiles peuvent être irritantes. Pour vous aider à mieux cerner le mode d’utilisation, voici les meilleurs modes de diffusion :

Diffuseur à soufflerie en verre

Appelé encore diffuseur à nébulisation, permet de propulser des milliards de micro-gouttes d’essences aromatiques, sans les chauffer. Ce mode de diffusion permet de préserver toutes les propriétés thérapeutiques des huiles exceptionnelles.

Le Diffuseur à ventilation:

Il s’agit d’un procédé simple et facile. Ce diffuseur envoie en effet un souffle d’air puissant pour diffuser rapidement l’huile essentielle dans les grandes surfaces. Ce mode de diffusion préserve peu d’effets thérapeutiques.

Diffuseur en porcelaine:

Ce dernier fonctionne par diffusion électrique. Il diffuse ainsi une chaleur douce permettant de libérer doucement les molécules aromatiques des huiles sans les altérer. Ce mode de diffusion convient aux petites pièces et permet de conserver toutes leurs propriétés thérapeutiques.

Diffuseur multifonctions (humidificateur/ionisateur/changeant de couleur):

Il ne présente pas d’effets thérapeutiques hormis l’hydratation pour les humidificateurs.

Les ventilateurs:

Ils représentent un moyen très efficace pour la diffusion de ces huiles. Ils fonctionnent à travers les systèmes d’aération.

La méthode passive :

Les diffuseurs passifs sont souvent en céramique ou en bois. Leur principe est simple. Il s’agit d’inhiber la céramique ou le bois qui restitue doucement les éléments aromatiques de l’huile essentielle sans que les particules puissent agir véritablement sur la qualité de l’air.

La chaleur :

Le diffuseur à chaleur permet de respirer et profiter des bienfaits de ces huiles. En contre partie, il risque de détruire leurs propriétés thérapeutiques. Veillez à bien vous procurer un diffuseur à chaleur de qualité pour de meilleurs résultats.

Précautions d’emploi

Les huiles essentielles constituent une forme de médecine à part entière mais elles ne sont pas sans risques. Elles doivent être utilisées avec précaution notamment pour les enfants de moins de 10 ans, les femmes pendant la grossesse et la période d’allaitement, les personnes âgées, les personnes asthmatiques, … Par ailleurs, elles ne doivent pas non plus être utilisées pures. Il est recommandé de les diluer avec d’autres huiles végétales, de préférence qu’elles soient bio, avant application.

Les huiles essentielles en usage externe :

Certaines huiles essentielles peuvent être irritantes pour la peau et les muqueuses. Il est recommandé de les diluer avec des huiles végétales avant application pour réduire cet effet irritant.

Huiles essentielles à ne pas diffuser :

Les huiles essentielles à phénols ou à cétones présentent des effets irritants pour les muqueuses respiratoires. Il est important d’éviter de les diffuser.

En usage interne :

Les chémotypes présentent des composants, des propriétés thérapeutiques et des contre-indications. Certains chémotypes comme les cétones ne doivent pas être utilisées par voie orale sur de longues périodes et à forte dose.

Les huiles essentielles en usage important et répété :

Certaines huiles comme la menthe poivrée peuvent présenter des risques toxiques. L’huile essentielle de romarin à camphre peut déclencher des crises d’épilepsie.

Il est ainsi recommandé de s’informer auprès de votre spécialiste avant l’utilisation de n’importe quelle huile essentielle.

(10)